Énergie Solaire à l’école de Milagrosa

undp
Les enfants de l'école de Milagrosa: (Photo/Y.Silva)

Pour les enfants et les adultes de l’école primaire et d’alphabétisation en milieu rural et dans les zones reculées du pays, c’est une satisfaction énorme d’accueillir l’installation de l’énergie solaire dans les écoles, depuis la surprise faite par le professeur à ses élèves, d’allumer l’interrupteur et d’illuminer la salle de classe. Avant l’installation de l’énergie solaire dans les écoles, quand il y avait du mauvais temps ou de la pluie, les élèves fermaient les fenêtres et les portes, ce qui laissait les salles sombres et les cours étaient interrompus. Comme dans de multiples écoles rurales et éloignées de São Tomé e Príncipe, les écoles de Caldeiras, Praia das Conchas et Milagrosa ont bénéficié du projet de l’Énergie Solaire, en raison du manque d’énergie électrique ou autre mode d’éclairage. Ce projet vise à mettre l’électricité par l’énergie solaire dans approximativement 60 salles de classe dans 30 écoles du milieu rural et zones reculées du pays qui n’ont pas l’énergie électrique fournie par la Société Nationale de l’Eau et de l’Électricité.

Joaninha, élève de l’enseignement primaire de l’école de Milagrosa, demande : « Professeur, la salle est sombre, comment pouvons-nous étudier? ». Le plus grand rêve de tous les élèves est de continuer à étudier.

A retenir

  • Installation de l’Énergie Solaire dans les salles de classe dans les écoles en milieu rural et zones reculées du pays;
  • Formation de 38 électriciens dans le domaine de l’énergie solaire;
  • Financement de 50 000 USD par le PNUD;
  • Création de 10 salles de Gestion pour les professeurs et directeurs;

Pour que ce rêve devienne réalité, un gros effort a été fait de la part du Gouvernement, de la Coopération Portugaise et du PNUD à travers le projet du Programme Africain d’Adaptation aux changements climatiques pour la mise en place de l’énergie solaire dans les écoles. L’ensemble se compose d’un panneau solaire, un régulateur de charge et une batterie pour éclairer les salles de classe.

Ce projet a formé 38 électriciens pour l’installation et la manutention des équipements, a aidé de nombreuses femmes agricultrices des Communautés de Milagrosa, Praia das Conchas et Caldeiras, qui ont demandé à rejoindre les cours d’alphabétisation pour pouvoir étudier et acquérir plus de connaissance pour la gestion de leur travail. De plus, c’est une grande aide pour les professeurs et directeurs des écoles rurales dans le cadre de la préparation de leur travail et de pouvoir continuer les cours même en cas de mauvais temps.

« Avant l’école sans électricité était une école sombre, parce qu’en cas de mauvais temps, il n’était pas possible de travailler, à cause de l’école totalement obscure. Nous devions prendre une pause jusqu’à ce que le temps s’éclaircisse. Mais, avec l’énergie solaire, nous pouvons travailler normalement même avec la pluie. De plus, dans mon cas, pour la préparation des cours, je peux le faire de façon normale parce que nous avons désormais de l’énergie solaire », précise la professeur Susana Afonso.

Avec le financement du PNUD, par le biais du Projet du Programme Africain d’Adaptation aux Changements Climatiques, la vie des habitants des Communautés de Milagrosa, Caldeira et Praia das Conchas a changé avec la mise en place du projet d’installation de l’énergie solaire dans les écoles en milieu rural et zones reculées du pays. L’Énergie solaire dans les écoles a amené des bénéfices énormes pour les élèves et les professeurs. Cette initiative pionnière a sonné le début de l’ère de l’école solaire à São Tomé e Príncipe, qui rentre dans le cadre des Objectifs Millénaires 2 (Assurer l’éducation primaire pour tous), 3 (Promouvoir l’égalité de genre et l’Autonomie des Femmes) et 7 (Préserver l’environnement).