Nos Objectifs

undpAbattage d'arbres (Photo/PNUD.AAP)

Cadres et stratégies pour le développement durable: programme d’autoévaluation des capacités nationales, préparation du 3ème rapport national sur la biodiversité, préparation de la 2de communication nationale sur les changements climatiques. Comme leur nom l’indique, ces programmes ont pour but de présenter une analyse de la situation, préalable à des programmes s’attaquant plus directement à la préservation ou restauration de l’environnement.

Conservation et usage durable de la biodiversité: Elaboration de la stratégie et du plan d’action pour la prévention de la désertification et la dégradation des sols. Ce programme vise à provoquer, par l’information et la sensibilisation ainsi que par le renforcement des capacités techniques des agents concernés, une meilleure perception des causes et conséquences de la dégradation des sols et de la déforestation.

Politique nationale/sectorielle et planification pour contrôler les émissions de gaz à effets de serre et autres polluants organiques: Mise en œuvre du Protocole de Montréal – Assistance Technique. Ce programme vise la réduction des émissions de Chlorofluorocarbone (CFC) provenant des équipements produisant du froid. Son activité consistera à mettre en place et à soutenir le fonctionnement d’un centre de formation pour la récupération et le recyclage des appareils fonctionnant au CFC.

Comment procédons-nous?

undpPlantation de nouveaux arbres.

Bien que le pays ne se sente pas encore complètement investi dans ce domaine, il existe de bonnes conditions pour faire avancer la cause de la protection de l’environnement et d´honorer les engagements de Rio.
Déjà des signaux encourageants sont envoyés par la société civile.

Une dizaine d’ONG, formées surtout par des jeunes, démontrent leurs capacités à prendre en charge des tâches de protection environnementale: nettoyage de lieux publics et même de cours d’eau, préservation organisée d’espèces animales en danger (tortues marines), promotion de la protection des côtes ou des forêts. En outre, un véritable changement de comportement est en train de voir le jour. Il arrive que de simples citoyens se confrontent à ceux qui enfreignent la loi en prenant du sable des plages et parfois même cela débouche sur une dénonciation à la police qui peut sévir « in fraganti ».