Promouvoir la durabilité environnementale et la résilience au climat basée sur l'hydroélectricité, dans une approche intégrée des énergies renouvelables, la dégradation des terres et la gestion durable des forêts à Sao Tomé-et-Principe

23 mars 2016

Sera lancé le 24 mars 2016, à 9 h dans le projet Salle de conférence de CATAP, le projet «Promouvoir la durabilité environnementale et la résilience au climat basée sur l'hydroélectricité dans une approche intégrée des énergies renouvelables, la dégradation des terres et la gestion durable des forêts à Sao Tomé-et-Principe ".

Estimé à 5,274 millions de dollars américains financés par le FEM à travers le PNUD, le projet de cinq ans (2016-2020) vise à introduire une approche intégrée de l'énergie et des écosystèmes, basée sur la production d'énergie hydroélectrique à partir de la construction du barrage mini-hydrique à Sao Tomé-et-Principe, en profitant du financement multilatéral et du secteur privé au cours des cinq années de sa mise en œuvre, alors que dans le secteur de l'énergie, la majeure partie de la production d'électricité est basée sur le diesel importé, en dépit du fait que le pays dispose de plusieurs cours d'eau qui peuvent être utilisés pour produire de l'électricité à partir de barrages hydraulique.

La gestion du projet permettra la collaboration entre les différentes institutions nationales au sein du ministère des Travaux publics, des Infrastructures, des Ressources naturelles et de l'environnement (EMAE et DGRNE), du Ministère de l'agriculture et du développement rural (Centre de recherche agricole et de la technologie, Centre de formation technique agricole, Centre pour le développement rural), du ministère de l’Intérieur et de la Banque centrale de Sao Tomé-et-Principe.

En plus de cette collaboration intersectorielle, c'est un projet qui introduit de nouveaux éléments dans la mise en œuvre des projets dans le pays comme la Facilité financière divisé en deux composantes:
1. Un fonds de garantie liée à la composante énergétique du projet, qui vise à fournir plus de sécurité et à garantir le paiement aux investisseurs indépendants qui ont l'intention de produire de l'énergie.
2. Un fonds de développement communautaire, appelé Community Trust (CT) visant à financer la sylviculture durable et l'agriculture de conservation à long terme.
Le fonds sera géré par la Banque centrale de STP, qui est responsable d'une part, pour garantir le remboursement des prêts convenus par les banques commerciales à des investisseurs indépendants sur la base de la licence pour la production d'énergie, la certification, et le protocole d'achat et de vente de l'énergie produite à l'EMAE. En conséquence, les banques sur la base de la documentation et de l’évaluation technique du projet qui sera validé par l’EMAE et la DGRNE, accordent un crédit aux investisseurs à un taux relativement plus bas. D'autre part, il devra garantir le non-respect de l’EMAE aux investisseurs.
La cérémonie de lancement comptera avec la présence du spécialiste du Bureau régional pour les changements climatiques, Faris Khader, le Représentant Résident du PNUD à Sao Tomé-et-Principe, José Salema, et sera présidée par Son Excellence le ministre de l'Infrastructure, Ressources naturelles et Environnement, Carlos Vila Nova.

Contact

Edlena Barros

Assistant de Communication

Email: edlena.barros@undp.org

Tel: +239 2221122/23