Le PNUD appuie le Gouvernement dans la lutte sans relâche contre les moustiques. Plus de 100 000 moustiquaires importées pour combattre le paludisme

10 août 2015

Source : Bureau du PNUD en République démocratique de Sao Tomé et Principe

Dans le cadre du Projet “Fonds mondial”, le PNUD vient d’importer plus de 100 000 moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée d’action (MILDA). Celles-ci seront distribuées à toute la population de Sao Tomé et Principe (STP). 

Tout a été minutieusement préparé, jusqu’au dédouanement et à l’entreposage adéquat des moustiquaires. Deux tiers en seront stockés dans l’entrepôt de la Croix rouge nationale (Cruz vermelha) et un tiers dans l’entrepôt du Fonds national des médicaments (Fundo Nacional de Medicamentos). La distribution aura lieu au cours de l’année 2015.

En partenariat avec une autre ONG, Zatona ADIL, et sous la supervision conjointe du Centre national des endémies et du PNUD, Cruz Vermelha procèdera à la distribution des 112 117 mousquitaires dans tous les districts de Sao Tomé et dans la Région autonome de Principe. Des comités techniques et de coordination seront mis en place au niveau national et local pour accompagner la campagne de distribution de masse. Lancée par les autorités nationales, cette campagne impliquera 132 distributeurs, 42 mobilisateurs, 9 superviseurs, 7 chauffeurs et véhicules et un canoë . Elle aura lieu entre août et octobre 2015. 

Une telle stratégie de couverture universelle de la population en MILDA est appliquée à STP conformément à la politique nationale, définie dans le Plan stratégique de lutte contre le paludisme. C’est ainsi qu’au début de l’année 2012, toujours dans le cadre du Projet Fonds mondial, le PNUD a importé et distribué plus de 100 mille moustiquaires. Ces moustiquaires ayant un effet insecticide de longue durée, d’environ 4 ans, il est attendu que la distribution actuelle garantira une protection de la population jusqu’en 2019. 

L’enquête à indicateurs multiples réalisée en 2014 a montré qu’au moins 60% des enfants de moins de 5 ans et des femmes enceintes utilisent une moustiquaire imprégnée la nuit. La même enquête a révélé une prévalence du paludisme autour de 0,5%. Il est admis que l’utilisation des MILDA a contribué à l’atteinte de ce résultat sensiblement bas et 10 fois inférieur aux 5% enregistrés par le Programme national de lutte contre le paludisme en 2008. 

L’investissement dans la distribution de masse des MIILDA constitue une part significative du combat sans relâche contre les moustiques, vecteurs du paludisme. En tant que telle, et conformément à la stratégie de lutte intégrée contre le paludisme, définie par l’Etat saotomense, il complète l’importation d’insecticides et d’accessoires pour les deux campagnes de pulvérisation intra-domiciliaire prévues en 2015.  Ces interventions sont financées par le Fonds mondial de lutte contre le  sida,  la tuberculose et le paludisme qui, depuis 2005, a approuvé un montant total de 16, 729,075 USD pour Sao Tomé et Principe. Le PNUD gère ces financements, en partenariat avec le Centre national des endémies du Ministère de la santé. Le 13 juillet 2015, une nouvelle demande de financement du pays a été approuvée par le Fonds mondial, pour un montant additionnel de 5,6 millions de dollars.

 

Contact information

Mamisoa Rangers

Tel: +239 2221122/23