Le Gouvernement et le PNUD signent le Protocole d’Accord pour la mise en oeuvre du projet de renforcement des Communautés rurales en matière de résilience aux Changements Climatiques

3 avr. 2015

Le Gouvernement de la République Démocratique de São Tomé e Príncipe, représenté par son Excellence, Monsieur le Ministre de l’Agriculture, Teodorico Campos a signé avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), en la personne de Monsieur António de Lima Viegas, en représentation du Représentant Résident, le Protocole d’Accord dans le cadre du projet de “Renforcement des Capacités des Communautés rurales pour l’adaptation aux effets des changements climatiques à São Tomé e Príncipe dans les districts de Caué, Mé-Zochi, Príncipe, Lembá, Cantagalo et Lobata (CMPLCL)”.

La signature de ce mémorandum, qui précède le Document de Projet en question, a pour finalité de permettre aux deux parties d’en faire le lancement officiel ainsi que ses activités sur le terrain. Il s’agit d’un projet budgétisé à 4 millions de dollars et financé par le Fonds Mondial pour l’Environnement, pour une période initiale de 4 ans (2014-2018).

Le principal objectif de ce projet est de Renforcer la résilience des moyens de subsistance et la résilience des communautés rurales aux effets du changement climatique, en  créant  des solutions d’adaptation et d’atténuation, en particulier, en matière de sécheresses, d’inondations, de tempêtes et de catastrophes.

En ligne avec l’Effet 4 du Plan-Cadre des Nations Unies pour l’assistance au développement à São Tomé e Príncipe pour 2012-2016 – Les communautés locales et les organes gouvernementaux au niveau districtal et national vont adopter des techniques et des comportements conduisant à un environnement durable et à une meilleure prévention et gestion des risques et des désastres naturels”, le projet va bénéficier à un total de 30 communautés vulnérables des Districts de Caué, Me-Zochi, Lembá, Cantagalo, Lobata et la Région Autonome de Príncipe, à savoir 5 dans chacun des districts/Région Autonome de Príncipe.

Parmi les principales activités du projet, se démarque le renforcement des capacités des institutions-clés (CATAP, CIAT, CADR) de façon à être en mesure de contribuer au développement des structures communautaires rurales et agricoles, permettant à ces communautés vulnérables, d’un côté, de prendre des decisions susceptibles d’améliorer ses moyens de subsistance, et d’un autre côté, d’avoir accès à l’information sur les techniques et les méthodes de culture et de promouvoir les investissements qui augmentent leurs moyens de subsistance et de résilience aux effets des changements climatiques.

Durant la même cérémonie, les Plans Annuels de Travail (PAT) 2015 et 2016 ont également été signés. La signature de ces documents a été faite par le Directeur général de l’Agriculture, Sólito Cunha Lisboa, et par l’Assistant du Représentant Résident du PNUD/Programme, António Viegas.

Avec la signature des plans annuels de travail pour 2015 et 2016, le PNUD va pouvoir appuyer son partenaire de mise en oeuvre national pour répondre aux objectifs fixés par le Plan-cadre des Nations Unies pour l’assistance au développement de São Tomé e Príncipe (UNDAF) pour trois de ces quatre effets de développement du cycle programmatique en cours (2012-2016). Pour 2015 et 2016, il est prévu un investissement d’environ 2.5 millions de dollars.

L’équipe multidisciplinaire et multisectorielle des formateurs, formée avec l’appui du PNUD dans le cadre de la modalité de Mise en Œuvre nationale (NIM/NGO), a été une nouvelle fois appelé à aider les partenaires de mise en œuvre et d’exécution de ce projet à formuler et à mettre en œuvre le plan de suivi et d’évaluation qui suivra la signature de ces PTA.

Comme en témoignent les réflexions de l’ultime retraite du personnel du PNUD durant laquelle les partenaires de mise en œuvre ont été invités à participer lors du dernier jour de la session, la garantie de la durabilité et de l’impact de la contribution du PNUD au développement de São Tomé e Principe dépendra grandement de l’appropriation et de la responsabilisation nationale.

Lieu: Salle de Réunion du Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural

Contact information

Laurent Ngoma: 2221122/23