Allocution de Monsieur le Représentant Résident des Nations Unies à São Tomé e Príncipe pour l’occasion de la Cérémonie d’Ouverture de la Conférence sur le Droit Constitutionnel

16 janv. 2012

  • Son Excellence Madame la Ministre de la Justice et des Affaires Parlementaires,
  • Ses Excellences Messieurs membres du Gouvernement,
  • Distingués Invités et Participants,
  • Mesdames, Messieurs,

C’est pour moi un grand honneur et plaisir de pouvoir dire quelques mots, en qualité de représentant de l’institution partenaire, le Programme des Nations Unies pour le Développement, au cours de la Cérémonie d’ouverture de cette conférence, organisée par l’Ordre des Avocats de São Tomé e Príncipe, dans le cadre du Programme du Gouvernement sur la Réforme de la Justice.

Dès que l’Ordre des Avocats de São Tomé e Príncipe a appelé elle-même à la responsabilité afin de compléter les actions gouvernementales dans le cadre du développement des capacités et du partage des informations dans le secteur de la Justice, le PNUD, au vue de son Plan Stratégique 2008-2012 et de sa participation inclusive comme vecteur de la Bonne Gouvernance, ne pouvait pas manquer de répondre à la sollicitation du Ministère de la Justice comme appui au Programme de formations mises en place par l’Ordre des Avocats depuis 2012.

La Promotion de l’accès à la Justice et aux règles de Droit est un domaine prioritaire pour le Plan stratégique du PNUD et que nos bureaux ne pouvaient pas ne pas donner son attention, dans l’espoir de renforcer les mécanismes de réponses et de responsabilisation de la chose publique, dans le meilleur intérêt des populations défavorisées, des femmes et autres groupes vulnérables ou groupes d’exclusion.

Mesdames, Messieurs, chères et chers participants,

Le PNUD ne pouvait être étranger à une nouvelle initiative sur la gouvernance démocratique qui se propose d’appuyer les efforts de son Programme de Pays visant à exalter et à agrandir la participation des citoyens, à travers l’accès à l’information sur les opportunités et sur leurs droits.

Je termine avec la conviction que cette Conférence conduite par le Constitutionnaliste, le Docteur Jorge Miranda, donnera aux participants une vision plus approfondie des subtilités qui se trouvent dans la Constitution et le contrôle de la constitutionnalité des normes de la République Démocratique de São Tomé e Príncipe.   

Je vous remercie de votre attention.