Allocution de Monsieur le Coordonnateur Résident des Nations Unies à Sao Tomé et Principe pour l’occasion de la Cérémonie d’Ouverture de la Conférence sur “La responsabilité Pénale des Titulaires des Charges Politiques"

3 mai 2013

  • Son Excellence Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale;
  • Son Excellence Monsieur le Président du Tribunal Suprême et Constitutionnel;
  • Son Excellence Madame la Ministre de la Justice, de l’Administration Publique et des Affaires Parlementaires;
  • Ses Excellences Messieurs les membres du Gouvernement;
  • Son Excellence Monsieur le Président du Tribunal de Compte;
  • Son Excellence Monsieur le Procureur Général de la République;
  • L’Honorable Madame la Bâtonnière de l’Ordre des Avocats;
  • Honorables Mesdames et Messieurs les Représentants des Missions Diplomatiques et Consulaires;
  • Honorables Mesdames et Messieurs les Représentants des Institutions de l’Administration Publique;
  • Mesdames et Messieurs,

C’est avec un immense plaisir et un grand honneur que je m’adresse à vous aujourd’hui lors de la cérémonie d’ouverture de la Conférence sur « La responsabilité Pénale des Titulaires des Charges Politiques », en vertu du Code Pénal, organisée par l’Association du barreau de Sao Tome et Principe.

Cette Conférence rentre dans le cadre du Renforcement des capacités et du partage des informations dans le secteur de la Justice mais aussi dans la mise en œuvre du Programme de la Réforme de la Justice, et qui constitue pour sa part un des piliers de l’intervention du PNUD et de son plan de travail à savoir la bonne Gouvernance.

Se faisant dans la suite logique de la conférence également réalisée au début de cette année par l’Ordre des Avocats et qui était également parrainée par le PNUD, qui se focalisait sur le Droit Constitutionnel dans la perspective du processus de révision constitutionnel, la Conférence d’aujourd’hui a comme sujet le nouveau Code Pénal.

C’est une opportunité qui se présente à nous pour donner notre appui pour trouver des réponses aux nouvelles formes de criminalité à São Tomé e Príncipe. Nous pouvons améliorer la protection des plus vulnérables qui sont les femmes, les enfants et les personnes défavorisées.  

Nous sommes convaincus qu’ensemble non seulement les acteurs juridiques du pays mais aussi la Société Civile pourraient être mieux informés grâce à ce code afin de permettre une meilleure réponse au défi de la Réforme de la Justice, comme ce sera le cas avec l’autre phase de la Conférence relative à la question de la responsabilité pénale des titulaires des charges politiques, qui est une question essentielle dans le cadre de l’État de Droit.

Mesdames, Messieurs, chères et chers participants,

La Réforme de la Justice est cruciale pour le PNUD, ce qui justifie notre partenariat avec l’Ordre des Avocats, dans sa volonté de participer au perfectionnement de l’État de Droit de São Tomé e Príncipe, objectif de cette activité. Le cycle des conférences éclairés par de nombreuses personnalités de renommée internationale permettra certainement de souligner le travail en cours sur la Réforme de la Justice saotoméenne.

Je ne voudrais pas terminer sans vous souhaiter un bon travail, en espérant que cette conférence donnera à tous une opportunité de mieux comprendre et d’apprendre le processus de réforme de la justice et que chacun et chacune puisse contribuer en donnant sa pleine participation.

C’est dans cette optique que je crois que la Conférencière Claudia Santos saura vous exposer les sous-titres de ce code pénal ainsi que ceux de la responsabilité des titulaires des charges politiques.

Je vous remercie pour votre attention.