La délégation régionale reçoit des moyens pour la mise en œuvre des activités du projet d'adaptation

30 avr. 2016

Un véhicule 4X4, une imprimante, un ordinateur et des fournitures de bureau font partie des biens transférés au gouvernement de la région autonome de Príncipe dans le cadre du projet «Renforcement des capacités des communautés rurales à l'adaptation aux effets du changement climatique dans les districts de Caué, Mé-Zochi, de la Région autonome de Principe, Lembá, Cantagalo et Lobata (CMPLCL). »


En fournissant ces équipements, l’assistant du représentant résident du PNUD pour le Programme, António Viegas, a déclaré que le but ultime consiste à ce que les cinq collectivités choisies puissent  développer la résilience en vue d’augmenter  la productivité agricole et garantir  la   capacité de production  même durant les situations de catastrophes..


"Cette remise que nous faisons aujourd'hui, nous permettra de continuer à développer les activités,  dans la région autonome de Príncipe, mais cela ne signifie pas que le PNUD a résolu le problème de ces communautés.  Ceci est juste une modeste contribution  pour que le gouvernement puisse résoudre progressivement le problème dans les communautés les plus vulnérables », a déclaré António Viegas.


Sur l’île de Príncipe, les communautés de Santa Rita / Campanha, Azeitona, Ponta do Sol, Abade et Nova Estrela sont celles bénéficiaires directes du projet.


Ce soutien va, selon le président du gouvernement régional, répondre de manière directe et objective aux problèmes qui se trouvent dans chaque communauté. Il a appelé à une plus grande appropriation  du projet  par les techniciens qui mettront en œuvre les activités dans la RAP.


«Nous devrions en permanence accompagner les communautés, examiner les problèmes qu’ils affrontent et  trouver des réponses en vue du développement de la résilience en vue de  de l'adaptation au climat pour que nous puissions les corriger", a déclaré José Cassandra.

 

La biosphère de la RAP étant une réserve mondiale de l’Unesco,   le gouvernement régional  souligne l’extrême importance de la conservation de la nature, ainsi que toute la problématique liée au changement climatique.

"Les communautés rurales sont les premiers à ressentir les effets du changement climatique, à voir leurs terres changer, ils ont vu leur production diminuer. Il est donc important que nous répondions à ces questions et ce projet  établira la base  pour nous aidera à le faire", a ajouté le président du gouvernement régional.

Dans les communautés choisies dans le cadre du projet se verront développer les activités suivantes : transformation des produits, lutte contre les ravageurs et les maladies  qui affectent la production, construction d’un centre de transformation de produit, création des coopératives pour l'élevage, cultures résistantes à la sécheresse, aux maladies et aux ravageurs.