Le gouvernement saotoméen organise une conférence pour présenter les Objectifs de Développement Durable

9 sept. 2015

Les participants à la salle de réunion de Hotel Praia Hotel

A quelques jours de la réalisation, à New York, du Sommet de Développement Durable, où les Etats membres des Nations Unies vont adopter un nouvel agenda de développement pour 2030, le gouvernement santoméen a réalisé à l’hôtel Praia, le bilan de l’atteinte des OMD et les nouvelles perspectives pour les ODD.

“Durant ce moment de transition, il convient de tirer les leçons de ce qui a été réalisé pour que nous percevions où nous avons failli et pourquoi”, a précisé le ministre de l’Économie et de la Coopération Internationale, Agostinho Fernandes.

D’ici fin 2015, São Tomé e Príncipe aura réussi à accomplir trois des huit Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) établis en 2000. Le pays a enregistré en 2014 un taux d’admission à l’enseignement primaire de l’ordre de 94%. Quant à la réduction de la mortalité infantile des enfants de moins de 5 ans, le pays en a enregistré, en 2014, 38 pour 1000 naissances, quand en 1990 on enregistrait 120 pour chaque 1000 naissances. De plus, dans la santé maternelle, des progrès significatifs ont été enregistrés qui ont mis le pays en bonne position dans l’atteinte de ces objectifs.

 “Bien que São Tomé e Príncipe n’ait pas été en mesure d’atteindre tous les Objectifs du Millénaire pour le Développement, on a observé des bonnes tendances dans l’atteinte des objectifs pour le VIH/SIDA, le paludisme et autres maladies, mais aussi dans le domaine de la durabilité environnementale, ce qui nous permet de penser qu’avec plus de travail et une meilleure application des ressources disponibles nous pourrions obtenir de meilleurs résultats pour une vie meilleure pour toute notre population”.

Il y a eu des progrès significatifs, mais selon le Ministre de l’Économie et de la Coopération Internationale, Agostinho Fernandes, il a été laissé de côté  l’atteinte d’un des principaux Objectifs du Millénaire pour le Développement qui concerne l’ “élimination de l’extrême pauvreté et de la faim”.

 “Malgré l’élaboration par le pays de deux stratégies nationales pour la réduction de la pauvreté, et malgré l’atteinte lors des 10 dernières années d’un taux annuel moyen de croissance de l’ordre de 5%, la pauvreté continue d’affecter une frange significative de notre population”, a dit Agostinho Fernandes.

Le nouvel agenda 2030 des ODD a été contruit sur la base du succès des OMD. Les nouveaux 17 objectifs et 169 cibles visent à mettre fin à la pauvreté mondiale d’ici 2030, de construire une vie digne pour tous et de ne laisser personne derrière. Un Agenda Mondial pour lequel São Tomé e Príncipe pourra compter avec l’appui du Système des Nations Unies, unis dans le défi du développement.

 “Nous savons que des solutions rapides ne vont pas résoudre nos problèmes. Nous avons besoin de combattre les causes et pour atteindre nos objectifs globaux, nous devons rester centrés sur les personnes et être amis de la planète”, a affirmé le Coordonateur du Système des Nations Unies à São Tomé e Príncipe, José Salema.

Se focaliser sur les personnes selon José Salema, signifie “l’éradiction de la pauvreté, les écoles sûres, les bons soins de santé et les emplois dignes” et être amis de la planète va signifier “prendre en considération la menace des changements climatiques et vivre harmonieusement avec la nature”.

La conférence “Transition des Objectifs du Millénaire de Développement aux Objectifs de Développement Durable” a réuni les représentants du corps diplomatique acrédité dans le pays, les directeurs et techniciens de l’administration centrale de l’état, la société civil et les ONG.